Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 11:00

Quinze jours après, j’ai toujours autant de mal à m’en remettre : digestion lourde, truffe humide, nuque douloureuse, membres ankylosés dans une impression de « déjà-vu » (prononcer : dîjâviouuh), et une seule question : « Pourquoi ? » (parce que ?)

 

J’avais tout d’abord rédigé un article d’une dizaine de pages pour expliciter ce que tout le monde savait très bien : Cristiano Ronaldo ne méritait pas le dernier Ballon d’Or. Mais j’ai renoncé à publier mon argumentaire : trop long, trop didactique, trop sérieux, trop pertinent pour ce qui n’est après tout qu’un blog moisi sur le foot. D’où l’idée de faire un résumé rapide de la situation.

 

- Ronaldo est le premier vainqueur « par défaut » de l’histoire du Ballon d’Or, même si Casillas aurait légitimement pu y prétendre. Généralement, on récompense le vainqueur de la compétition estivale les années paires, et un joueur folklorique qui joue bien et qui a eu un palmarès important cette année-là les années impaires. Pourtant, l’Euro 2008 est passé à la trappe, alors qu’il fêtait le retour du bon jeu. Gros camouflet.

 

- Ronaldo est le premier vainqueur « non-décisif » du palmarès. Tous sans exception ont été un moment ou un autre de la saison le joueur qui a fait « le truc qu’il fallait » pour que l’équipe passe au tour suivant, obtienne la victoire importante face à l’adversaire direct, là où « Cristie » a seulement imposé ses dribbles sans fin. Il a été fantômatique durant les matchs importants de Champions League (par contre, on l’a bien vu lors des victoires 8-0 contre l’Artmedia Bratislava ou contre Lyon), les gros duels anglais, et on ne reviendra même pas sur son Euro sous forme d’échec.

 

- A élire un jongleur, autant élire Messi qui est beaucoup plus technique. Je pense même qu’un Ben Arfa aurait pu y prétendre dès cette année si Perrin l’avait fait plus jouer. Monde de merde !!

 

- l’argument du « oui, mais il était blessé » pour expliquer sa baisse de régime de l’Euro 2008 n’est pas valide. Platini, Maradona, Zidane, Baggio, Beckenbauer, etc, ont tous fait des compétitions internationales en étant blessé, et ils n’ont jamais fait les gamines pour autant !! Ronaldo a une fois de plus prouvé qu’il était incapable de se révolter durant les grands rendez-vous.

 

- un « Ballon d’or », c’est un tueur. Imaginez-vous UNE SEULE SECONDE un Zidane, un Cannavaro, un Nedved, un Rivaldo, un Kaka, un Platini, un Best, un Van Basten, un Figo, un Matthaus, un Cruyff… se mettre à chialer, faire une gueule d’enterrement, se décomposer intégralement, alors que son équipe vient d’être rejointe au score par son adversaire, au lieu de haranguer ses coéquipiers, de les exhorter à se vider les couilles sur le terrain pour remporter le match. Durant certains matchs importants (mention spéciale pour la finale de C1 contre Chelsea), j’ai cru un instant que notre nouveau lauréat venait de se faire gronder par sa maman, qu’il s’était fait larguer par Sandra Meunier après le cours d’histoire-géo, ou alors qu’il avait perdu sa figurine Power Rangers (ou alors, pire, la gourmette de « Mika » Madar). Non, mais on parle vraiment d’un footballeur qui est censé être rentré dans l’Histoire de son sport, ou d’un produit vaguement marketé ??

 

Liste des gars qui auraient pu l’avoir :

 

- David Beckham : outre le fait qu’il remporta un palmarès convenable avec Manchester United (on pense à l’année 1999), « Becks » jouissait d’un côté spicy-bogoss qui en faisait un gagnant tout trouvé pour le trophée… Pas suffisant pour être Ballon d’Or ? Ronaldo l’a fait…

 

- Karim Benzema : un titre de champion, un talent putativement impressionnant, et des statistiques diaboliques grâce à ses triplés-quadruplés contre des équipes de 4ème catégorie. Pas suffisant pour être Ballon d’Or ? Ronaldo l’a fait…

 

- Michael Ballacktico : un gros volume de jeu, une capacité à être décisif dans les grands moments (aussi bien en sélection qu’en club), plusieurs très grosses saisons, mais trop beaucoup de finales perdues et d’irrégularité… Pas suffisant pour être Ballon d’Or ? Ronaldo l’a fait…

 

- Christian Karembeu : un « impact sur le jeu » hors du commun qui le mène naturellement vers le titre européen + un palmarès de la longueur des jambes de sa femme (pour le même niveau d’utilité)… Pas suffisant pour être Ballon d’Or ? Ronaldo l’a fait…

 

- Zinédine Zidane : une mauvaise finale (Euro 2000), un comportement assez limite sur le terrain (coudéboul)… Trop pour être Ballon d’Or ? Beinh pas pour Cristie !!!

 

- Raul : Attaquant racé au palmarès en club exubérant. Chaque année pendant une demi-décennie son nom est venu, revenu, rererevenu sur toutes les lèvres au moment de l’attribution du Ballon d’Or. Transparent en équipe nationale La classe, tout simplement… Pas suffisant pour être Ballon d’Or ? Ronaldo l’a fait…

 

- Thierry Henry : mettre des buts, en mettre encore d’autres, être la star de l’équipe, avoir son petit palmarès qui passe bien, remporter (ou pas) la Champions League, de toute façon c’est pas ça qui compte… Pas assez pour être Ballon d’Or ? Ronaldo l’a fait…

 

 

Changement générationnel, crise économico-financière ou réalignement des planètes ? Le monde du foot aurait-il basculé dans l’idéologie du « sans rapport » ? Devant tant d’évidences. J’ai peur…

<--- légende de la photo ci-contre retrouvée sur le site de francefoot : "le tyschort moulant sa déchire"



Partager cet article

Repost 0
Published by Billy Montoya - dans Actu chaude et humide
commenter cet article

commentaires

Noux...

  • : FOOTU : la quasi actu du foot en léger direct.....
  • FOOTU : la quasi actu du foot en léger direct.....
  • : une épopée conceptuelle et définitive dans le monde de le foot
  • Contact

miuzike!

Recherche

Archives