Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 15:44

Faisant sienne la réplique culte de notre idole Tom Berenger dans Sniper : "Y a pas de pédés dans la jungle", Marcello Lippi, sélectionneur de l'équipe d'Italie vice-championne du monde de football, a récemment fait encore plus fort avec un : "Il n'y a pas d'homosexuels dans le football" lors d'une émission diffusée sur Youtube.

Ayant raté l'affaire de la banderole lyonnaise sur Pape Diouf lors du match des "olympiques" (qui a très bien porté son nom tellement on se serait cru aux JO de Londres de 1944), je me devais ici de réagir en  bon Jean-Michel Apathie du football...

Pour des raisons aussi bien sociales que faussement philosophiques, il semble aujourd'hui impossible d'attaquer les "entités" (le terme "communauté" me semble réducteur et peu pertinent) : noir, arabe, ch'tis, sudiste, breton, juif (quoique...) dans notre petit monde du football. "Le racisme, c'est mal", et de nombreux messages et journées d'action de la part de toutes les fédérations sont là pour le prouver. Rien qu'en janvier, on trouve :

- 6 janvier : journée contre le racisme envers les gens qui souffrent

- 8 janvier : journée française contre le non-respect envers l'homme de couleur

- 12 janvier : journée européenne multi-ethnique d'action contre le racialisme dans le football professionnel

- 15 janvier : journée mondiale de l'amitié entre les races

- 18 janvier : journée pour le respect des différences

- 21 janvier : jour d'action globale contre la souffrance et la méchanceté

- 24 janvier : journée française pour le respect de l'Africain qui parle le français

- 27 janvier : journée internationale du gars qui n'a pas la même religion que nous

- 31 janvier : journée du godiveau au Carrefour de Poissy, parrainée par Eve Angeli (mais je vous laisse juger du lien avec cet article...)

Ne restent ainsi, pour se foutre de leur gueule, que les asiatiques et les homosexuels. Tandis que les premiers semblent encaisser sans broncher tout un paquet d'humiliations sporadiques, mais bien abusées (ex: le footballeur "jaune" est petit, chétif, mange du riz avec des baguettes... et se suicide comme un ninja en se faisant sayonara, qu'il soit vietnamien, coréen, chinois, thailandais ou japonais... de toute façon c'est la même chose), la bienséance veut que l'homosexuel soit considéré comme un parasite dans un sport collectif comme le football (le rugby a fait une croix dessus depuis les calendriers des dieux du stade et les révélations sur le jeu de la biscotte)

Dans la foulée des dirigeants anglais de Tottenham qui luttent contre l'homophobie à leur façon en appelant à la dénonciation (tiens, ça me rappelle un truc...) des supporters qui seraient allés un peu trop loin avec Sol Campbell , le football européen semble généralement plus lutter contre le concept même d'homosexualité, considéré comme une insulte, que contre sa "criminalisation" (ou tout du moins le fait qu'on les aime pas et qu'on leur fait bien sentir)

Ainsi le fait de dire "arbitre enculé" ou "Pape Diouf, tes initiales te vont si bien" n'est pas tant un délit en soi parce que homophobe, mais bien parce qu'on pourrait laisser entendre que la personne incriminée serait  ce que l'on pense d'elle : "un gros PD de merde" (je vous conseille à ce propos le très bon article du blog XIII )

Le seul contre-exemple dont je me souvienne fut celui des inscriptions à l'encontre de Claude Leroy (alors entraîneur de Strasbourg) dont certaines antisémites ( "Leroy sale juif") avaient été commentées par quelques media : "c'est un scandale !! Et en plus, il est même pas juif !" (grandiose)

Là où je veux en venir, c'est qu'à mon humble avis, on ne va pas "assez loin". A quoi bon sanctionner l'homophobie alors qu'on pourrait l'encourager ? (mais toujours dans le respect de la dignité humaine).

Et puis, cela permettrait au moins au football français de retrouver un peu de sa grandeur passée, de se resituer sur l'échiquier européen  en annonçant à qui mieux mieux : "on marque p'tre pas de buts, mais on n'est pas des tapettes pour autant !!"


Un système de bonus/malus pourrait directement être rattaché au "classement des tribunes", et fonctionner ainsi :

- "hoooo hiiise enculé !" : + 1 point au classement des tribunes


- supporter pris en flagrant délit d'insulte à un joueur (adversaire ou non, l'important étant qu'il soit ce qu'il soit) type "sale pédé, j'vais t'enculer !" : + 2 points


- chant repris en coeur "X = enculé" ou "X on t'encule" : + 5 points


- pancarte peu visible ouvertement homophobe (ex: image douteuse où l'on voit un joueur en action ) : + 10 points


- pancarte très visible de bonne facture (ex: un truc avec le PDSG ) : + 25 points


- pancarte très visible et très joviale (ex: les pédés au bûcher) : +100 points



Comme dirait Nikos Aliagas : "Qu'en pense Madame la directrice ?"


 


ps: l'idée du "classement" était à l'origine une référence libre au très bon article de Clash Foot sur la non-sanction de l'OL pour homophobie (en principe moins 8 pts) qui s'est pris seulement 2 points de malus pour le fun (même si au final, on y comprend plus rien...)

Partager cet article

Repost 0
Published by Billy Montoya - dans La question qui fâche
commenter cet article

commentaires

Jj 23/01/2009 20:46

je ne vois pas là d'articles à la con comme mentionné chez moi...Amitiés,Jj

Footu 14/01/2009 13:51

D'après mes informations, le Sénégal s'y met aussi en ayant condamné des homos à 8 ans de prison...En représailles de l'élimination pour la Coupe du monde ?

Capleton 14/01/2009 09:37

Nous en Jamaïque, on appelle au meurtre des sales pédés (les rastas ne sont pas les mecs cools qui jouent du djembé en bas de chez vous).

Noux...

  • : FOOTU : la quasi actu du foot en léger direct.....
  • FOOTU : la quasi actu du foot en léger direct.....
  • : une épopée conceptuelle et définitive dans le monde de le foot
  • Contact

miuzike!

Recherche

Archives