Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 20:57
Phénomènes de sociétés mondiaux dans des contextes purement anglo-saxons (mais pas trop), Footu ne pouvait passer devant une analyse fine mais select de la série culte Gossip Girl et du championnat anglais dont les saisons respectives viennent de se terminer

  Barkley Premier League
Gossip Girl
passé - Avant il y avait le "English Championship" avec ses grosses cylindrées et ses histoires à la con en Coupe d'europe... On avait peur, mais, ouf, ils sont arrivés à faire encore pire !

- Avant, il y avait Beverly Hills avec ses gosses de riches et ses histoires à la con... On avait peur, mais, ouf, ils sont arrivés à faire encore pire !!



présent - C'est le meilleur championnat de tous les temps... même si c'est toujours moins technique et culte qu'en Espagne, et moins brutal qu'en Italie

- Grosso merdo, c'est un championnat avec des clubs riches qui emmerdent les pauvres

- Même si ça demeure une valeur sure, la leçon de ce championnat, c'est qu'il vaut mieux être londonien, richissime et manipulateur (Arsenal , Chelsea , Tottenham ) que provincial, pauvre et un peu trop bouseux sur les bords ( Sunderland )

- Ils ont créé un faux méchant exprès pour qu'on puisse faire "bouh !!" chaque fois qu'il passe, mais en fait, c'est le plus sympa, le plus loser, et celui qui a le plus de personnalité (Chelsea)

- Franchement, y a pas à tortiller du cul... les équipes sont vraiment bonnes !!

- Malgré le Sun et les autres tabloids qui ont beau tout faire pour ça, y a quand même pas suffisamment d'histoires de culs et de drogue !!

- Le public kiffe mondialement : les jeunes regardent ça au premier degré comme si c'était du vrai foot (alors que c'est basiquement la L1 avec plus de moyens), les moins jeunes regardent ça au second degré sous un angle crypto-sociologique, et les vieux se branlent sur les passements de jambes

- Même quand ils sont censés avoir des problèmes de thunes (déficit de centaines de millions), ça les touche pas parce qu'ils emmerdent l'UEFA tellement ils ont de la thune, et tellement ils ont pas de DNCG

- Au final, y a toujours 3-4 équipes qui vont au bout en Coupe d'Europe

- Si t'es pas trop con, t'arrives à comprendre dès la 1ère journée qui va finir en tête du championnat

- La Premiere League passe son temps à faire référence à la série (Posh Spice, les nanas de Ronaldo, de Terry et Rooney )

- On rêve souvent qu'ils jouent dans notre championnat

- La star consacrée du championnat est super fade et c'est même pas le meilleur joueur (Cristiano Ronaldo)

- Tout le monde est fan des manips de Chelsea qui lui retombent toujours sur la gueule de toute façon

- Si jamais tu t'amuses à comparer avec la France, t'as vraiment des envies de meurtre tellement la Ligue 1 est à chier

- Le rôle du "vieux sage qui a tout vécu et qui se la raconte avec sa jeune équipe de rêve" est vraiment une mega tête à claque ! ( Arsène Wenger )

- Même les seconds et les troisièmes rôles sont cultes ( West Bromwish Albion , Porsmouth )

- Quand on parle de club "pauvre" dans ce championnat, c'est minimum un club avec un budget de 120 millions de livre sterling

- Au final, on en parle beaucoup, mais on sait toujours pas qui c'est ce Barkley !
- C'est la meilleure série de tous les temps... même si c'est toujours moins technique et culte que Dr House, et moins brutal que 24 heures chrono...

- Grosso merdo, c'est une série sur la vie des riches qui emmerdent les pauvres

- Même si ça demeure une valeur sure, la leçon de la série, c'est qu'il vaut mieux être brune, richissime et manipulatrice (Blair), que blonde, pauvre et un peu naïve sur les bords (Jenny)

- Ils ont créé un faux méchant exprès pour qu'on puisse faire "bouh !!" chaque fois qu'il passe, mais en fait, c'est le plus sympa, le plus loser, et celui qui a le plus de personnalité ( Chuck Bass )

- Franchement, y a pas à tortiller du cul... les nanas sont vraiment bonnes !!

- Malgré l'audimat, ils ont beau tout faire pour ça, y a quand même pas suffisamment d'histoires de culs et de drogue !!

- Le public kiffe mondialement : les jeunes regardent ça au premier degré comme si c'était une vraie série télé (alors que c'est basiquement un soap avec plus de moyens), les moins jeunes regardent ça au second degré sous un angle crypto-sociologique, et les vieux se branlent sur les jambes des actrices

- Même quand ils font semblent d'avoir des problèmes de thunes, ça les touche pas parce qu'ils t'emmerdent tellement ils ont de l'argent, tellement ils sont "upper east side reprazent"

- Au final, y a toujours 3-4 épisodes qui sont les plus gros cartons d'audimat de la saison

- Si t'es pas trop con, t'arrives à comprendre dès le premier épisode qui va finir avec qui

- La série fait explicitement référence à la Premiere League (saison 2 épisode 2)

- On rêve souvent de vivre dans leur milieu

- La star consacrée de la série est super fade et c'est même pas la mieux (Serena Van Der Woodsen)

- Tout le monde est fan des manips de Blair qui lui retombent toujours sur la gueule de toute façon

- Si jamais tu t'amuses à faire un parallèle avec la vraie vie dans la vraie société, t'as vraiment des envies de suicide tellement notre monde est à chier

- Le rôle du "vieux sage qui a tout vécu et qui se la raconte avec ses rêves de jeunesse"( Rufus Humphrey , le père de Dan) est vraiment une grosse tête à claque !

- Même les seconds et les troisièmes rôles sont cultes (les copines poufs de Blair, les parents)

- Quand on parle de "pauvre" dans la série, c'est minimum un fils de rockstar qui paye 120 000 dollars par an pour son école

- Au final, on en parle beaucoup, mais on sait toujours pas qui c'est cette Gossip Girl !

futur ? - Arrivée du "credit crunch" oblige, PL va nous faire son syndrome "crise économique" et nous planter au beau milieu de la saison avec la revente des 4 principaux clubs à des consortiums indonésiens

- Avec les années, les joueurs perdent de leur valeur marchande, et la plupart d'entre eux finiront dans l'alcoolisme ou au Qatar



- Arrivée des personnages à la fac oblige, GG va nous faire son syndrome "crise de la vingtaine" et nous planter au beau milieu d'une saison 4 moisie, co-écrite par des scénaristes indonésiens

- Avec les années, les acteurs perdent en valeur marketing / sensualitude, et la plupart d'entre eux finiront dans la drogue, l'alcool ou l'équivalent américain de IDF1


Partager cet article

Repost 0
Published by Billy Montoya - dans La comparaison de trop
commenter cet article

commentaires

Alexis 25/05/2009 12:22

Imparable! J'aime beaucoup ta vision du "futur"!!

Noux...

  • : FOOTU : la quasi actu du foot en léger direct.....
  • FOOTU : la quasi actu du foot en léger direct.....
  • : une épopée conceptuelle et définitive dans le monde de le foot
  • Contact

miuzike!

Recherche

Archives