Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 17:37
Vous êtes président actionnaire principal d'un gros club totalement ingérable, vous n'avez rien gagné depuis votre arrivée il y a plus de 15 ans, vous êtes atteint d'un cancer, les gens font chier, vos employés vous emmerdent, les supporters vous gonflent les testicules, vous êtes las...

Il y a quelques années, vous aviez donné les clefs du club à un gars qui se démerde. Il a rien gagné non plus, mais il se démerde : choix des joueurs, des entraîneurs, stratégie globale, media, rien à redire, le gars fait ça bien. Du coup, le club est stable, ça moufte pas trop, et tandis que vos rivaux sont à l'agonie, vous naviguez dans un semblant de quiétude totale : peut-être même qu'ils seraient capables de finir par remporter un truc ! (les cons)

Vous êtes gentil, vous avez de l'argent, vous êtes un faux gentil mais vous avez dépensé beaucoup d'argent : transferts foireux, amendes, ils vous ont même fait le coup du procès pour un truc crypto-mafieux ! A vous ! Pourtant, vous restez serein, et dans un coin de votre tête, vous vous dites que tout ça va s'arranger, et qu'au pire, si quelqu'un vous le demande gentiment, vous lui vendrez le club bien volontier !

Mais voilàtipa qu'en pleine saison, alors qu'il n'y avait pas péril dans la demeure, vous faites le coup du "poing sur la table", genre "à moi on me casse pas les couilles", et vous vous répandez dans la presse de façon pénible.

Manque de bol, votre sous-fifre en a plein le cul de toute se taper, de votre passivité chronique, et, en plus ,de même pas être considéré comme le maître à bord. Quant à l'entraîneur ultra compétent, il a vu son compte en banque fondre en même temps que la bourse, et son divorce a fini de l'achever. La lecture de votre article à charge contre l'équipe le convainc juste de regarder les billets pour le Qatar sur Expedia .

Fin de saison, pas de titres, mais les observateurs sont d'accord pour dire que l'équipe produit du jeu, que la stabilité commence à payer, que les dirigeants peuvent être accusés de tous les maux sauf celui d'être mauvais. Vous avez même évité une crise interne en réussissant à récupérer un nouvel entraîneur qui fait l'unanimité. La suite ne fait aucun doute : continuité, investissements, calme, confiance, opportunisme. Le ciel est dégagé, l'avenir du clb devient une autoroute fluide. Vous êtes bien, vous êtes détendu...


LE BON, LABRUNE ET LE TRUAND

Mais la sérénité, c'est pas votre truc. Pire, vous êtes totalement parano "option con", le genre à payer l'amant de sa femme pour surveiller s'il n'y a pas d'autres mecs. Un pote qui fait un sport sans rapport avec le vôtre vous avait conseillé de créer un organigramme super compliqué que même lui il comprenait pas le mot, et qu'il croyait que c'était un animal qui vit en Australie.
Résultat, les gars en dessous de vous qui bossent comme des abrutis toute l'année sont chapeautés par un "conseil de surveillance" qui, pour marquer le coup, prend ses décisions et ne se réunit QUE dans la ville du rival naturel de votre club. On apprend même qu'il est quasi-intégralement composé de potes du président d'en face, et de gens qui n'ont rien à faire avec l'équipe, et exercent des métiers sans rapport avec la compétence sus-demandée (style éboueur, poissonnier, journaliste).
Pour couronner le tout, le gars à la tête de ce comité est "de notoriété publique" un ennemi de votre numéro 2 (vous savez, celui qui a sauvé les meubles), et l'idée vous plait assez : "comme ça, s'il fait une connerie, l'autre n'hésitera pas à la bâcher"
Oui, mais s'il ne fait pas de connerie, l'autre risque de le bâcher quand même, non ? Ah zut...


LABRUNE INCENDIAIRE

Pourtant, à l'heure où tout le monde vous voit déjà vous écrouler moralement et sportivement se pose la question cruciale : vous l'avez fait exprès parce que vous aviez d'autre projet en tête : donner le pouvoir à vos copains, foutre le bordel pour vous amuser avant de crever, trouver une technique pour vous faire détester et revendre le club en pleine bourre au plus offrant avant qu'il ne s'effondre... ou alors, vous êtes totalement con ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Billy Montoya - dans Actu chaude et humide
commenter cet article

commentaires

Karim Hameg 19/06/2009 23:45

Excellent!C'est bon d'ironiser en ces temps difficiles. Enfin bon, on a renoué avec le folklore: Marseille=instabilité. 

supra 19/06/2009 19:50

bravo pour ton blog, n'hésite pas à passer sur le mien et à laisser tes commentaires et à me noter +5, merci d'avance :)  http://supras.boosterblog.com/

Noux...

  • : FOOTU : la quasi actu du foot en léger direct.....
  • FOOTU : la quasi actu du foot en léger direct.....
  • : une épopée conceptuelle et définitive dans le monde de le foot
  • Contact

miuzike!

Recherche

Archives