Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 15:21
avant propos : je dédie cet article à mon ami Cocopaga, homme illustre, et membre honoris causa du vip room du GF38 = http://gf38.forum.st

A y regarder de plus près, la Coupe du Monde ressemble parfois à une gigantesque boîte de nuit avec musique pénible, spotlights vulgaires, et gros videur à l'entrée. Ce dernier personnage (la FIFA ) ne laisse généralement passer que les "habitués" (Europe et Amérique du Sud), quelques potes (Mexique ...), et un léger "quota" de noirs et d'arabes pour pas se faire "traiter". Cas particulier : les arabes riches font partie de la catégorie "potes" (Arabie Saoudite, essentiellement... mais ça fera l'objet de mon dernier article de tous les temps avant de me faire flinguer par les tueurs de la FIFA)

Premier constat : seuls les riches rentrent, le "quota" devant se contenter des miettes. Il y a aussi le cas de ces habituels trop bourrés qui ne peuvent pas rentrer (et attendront l'édition suivante). Reste cette impression de "déjà vu" parmi la liste de participants à la soirée......... Analyse et retour sur le foutage de gueule du siècle


CONTENU ET CONTENANT DU LIEU SUS-NOMME DERECHEF

Le VIP se décompose en 3 parties :

1) l'entrée (1er tour) : avec le vestiaire, les filles qui gerbent dans les toilettes (ou pas), le petit bar sur le côté qui propose quelques boissons chaudes hors de prix pour les timides qui rentrent pour la première fois. En principe, les habitués ne font qu'y passer rapidement, alors que les "huceaux" en feront tout un plat et raconteront à leurs copines (folles de jalousie) pendant des mois qu'ils y étaient...

2) la piste de danse (2ème tour/8ème/quart de finale) : là où les choses sérieuses commencent. Rencontres (Grégory) couperets, malentendus scabreux, décisions incompréhensibles : allez vous choper "grave", vous faire draguer, vous effondrer devant tout le monde ? La nuit vous appartient, et on vous attend au tournant pour réaliser l'exploit improbable dont on parlera le lendemain matin au petit déjeuner (sur le coup des 15h30)

3) le VIP ROOM (1/2 finale et finale) : ce qu'il y a de bien avec les endroits "select", c'est qu'il y a même du "select" dedans. Depuis l'apparition de la discothèque "Coupe du monde" en 1930, seulement 24 équipes différentes (en 18 éditions) ont déjà visité le VIP. Alors, hype ou pas hype ?


PORTRAIT DE LA JET SET DU FOOT

Encore une fois, on peut diviser les "people" en 3 catégories :
- les True VIP
- les invités
- les "one shot"

Par place dans le "Vip room", j'entends : demi-finales, tour final (1950) ou match pour la 3ème place (1974-1978), il s'est distribué 72 cartons d'invitations depuis 1930.

remarque préliminaire : à ce niveau-là de hypitude absolue, le "quota" est bien entendu refouler à l'entrée comme une merde... faut pas déconner non plus !


1) les TRUE VIP : Brésil , Italie , Allemagne , Argentine

Ce que j'appelle souvent le "big four" (parce qu'ils sont 4... non, parce que s'ils étaient 3 ou 5, ça s'appellerait pas comme ça, en fait... ou pas), ceux qui sont tout le temps là, et ceux qui vont souvent très loin (même si l'Argentine plombe un peu les stats par moment) a réussi à choper 33 places de "vip-istes", soit 46% à eux quatre !! Et il va de soit que si on rajoute les fois où ces quatre équipes se sont éliminées entre elles juste avant l'entrée dans le VIP, ça aurait pu tourner aux alentours de 60%..........

Depuis 1930, il y a TOUJOURS au moins un membre True Vip en demi-finale (6 fois sur 18), très souvent deux (1 fois sur 2), 3 fois trois des quatre. Détail glucose, la 1ère fois où cela est arrivé a coïncidé avec la plus belle coupe du monde (1970), et la dernière fois avec la pire de tous les temps (1990).

Stat hallucinatoire : l'Allemagne a participé à 11 demi-finales en 18 éditions... sachant que sur les 7 restantes, elle n'est pas venue 2 fois (1930 et 1950), elle a été boycottée à l'époque du nazisme donc a foiré lamentablement au 1er tour en 1938, et s'est faite éliminée juste avant les demis en 1962, 1978, 1994 et 1998.


2) les INVITES : 3 sous-catégories

# les réguliers : ceux qui sont venus 3-4 fois, de temps en temps, histoire qu'on ne les oublie pas trop, et qu'on se souvienne qu'ils sont hype et funky fresh :
---> France (1 titre, mais 5 entrées dans le VIP room!) , Pays-bas (2 finales tout de même) , Suède (on croirait pas mais 4 demi-finales et une finale)

# les pique-assiettes : ceux qui viennent rarement, foutent pas forcément une grosse ambiance. Ont généralement réussi à pécho 2 invits sur un coup de bol, mais ne comptez pas sur eux pour devenir des réguliers
---> Angleterre (1 titre offert en 66, une demi-finale malentendue en 90 puis nib) , Pologne (74 et 82 puis rien) , Portugal (1966, youpitralala puis apparition fantomatique en 2006)

# les "has been" : ceux qui ont eu été les stars du VIP mais que l'âge, les rides et le bide n'ont pas arrangé. Généralement portés disparus depuis plus de 30 ans.
---> Uruguay (2 titres puis perdu de recherche depuis 1970) , Tchécoslovaquie et Hongrie (2 finales chacun !) , Autriche (a eu payé dans les annés 30 et 50, puis jamais reviendu)

Sur les 10 invités que compte le VIP, 7 sont déjà allés en finale... ce qui prouve que c'est quand même la classe...


3) les ONE SHOT : 3 sous catégories aussi... De ces 10 pays, aucun n'est allé en finale... peut-être pas un hasard !

# les organisateurs : franchement, si la Coupe du monde n'avait pas été chez eux, ils n'auraient même pas passé le 1er tour, mais Public + arbitrage + pression positive + dopage + arbitrage scandaleux + chance + calendrier + arbitrage de merde = une place en demi-finale : Chili en 1962 et Corée du Sud en 2002 (années en 2 ?). Mais bon, c'est normal que le gars qui organise puisse rentrer où il veut, non ?

# les "générations spontanées" : bien que n'ayant jamais vraiment compris le concept, j'englobe dans cette catégorie toutes les sélections qui avaient des joueurs assez monstrueux et qui n'ont pas forcément eu un parcours simple pour arriver en demi-finale. Ca nous donne : URSS (1966), Belgique (1986), Bulgarie (1994), et Croatie (1998)

# les "malentendus/gros coup de bol" : ceux qu'on sait pas pourquoi ils y sont allés, mais de toute façon, on a plus jamais entendu parler d'eux... peut-être que sur un autre mega coup de bol, ils reviendront mais les spécialistes demeurent sceptiques : la 1ère Coupe du monde de 1930 nous a donné 2 demi-finalistes inédits : USA et Yougoslavie, qui se sont très très rarement approchés de nouveau du carré. l' Espagne en 1950 lors du tour final , et la Turquie en 2002 qui a profité d'un parcours de merde (Japon puis Sénégal) pour se retrouver là


BILAN PREVISIONNEL DES FLUX PONDERES (A TAUX VARIABLE)

J'suis d'accord, tous ces chiffres et stats ne veulent pas dire grand chose mêmes si certains parlent d'eux mêmes ! (y compris au niveau du vécu). On remarque que les derniers tours de la Coupe du monde vont au delà du simple "trust", du monopole sportif. Certains "grands" semblent invités d'office dans le dernier carré, d'où cette dimension "VIP".

Pour preuve, a-t-on déjà vu le Brésil, l'Allemagne et Cie douter au moment d'affronter une petite équipe en 8ème de finale ? Peut-être à raison... (le reste appartient à la théorie massive du complot)

L'analyse purement sportive pourrait arriver à la conclusion que, souvent, les "gros" ont eu des équipes pour bien figurer, mais les maigres fois où ils ont été à la merci de quelques outsiders, ils sont passés 90% du temps.

Chance ? Expérience ? Arbitrage foireux ? Volonté de la FIFA que les grands aillent au bout pour le prestige de l'épreuve, et pour ne pas que le tournoi finisse sur un Togo - Chypre ? Un petit peu de tout...

Le tirage au sort y est pour beaucoup : les "têtes de série" (dont les 4 gros) sont réparties dans des groupes différents, finissent souvent 1ers donc ne s'affrontent pas au tour suivant, le gagnent d'ordinaire pour finir par se rencontrer en quart ou en demi.  Mais rien n'explique sportivement l'omniprésence de ces quatre équipes au plus au niveau de la compétition à CHAQUE FOIS. L'Italie a crié au scandale en 2002 après s'être logiquement inclinée contre la Corée du Sud, mais a-t-on entendu quelqu'un sur tous ces fameux huitièmes, quarts et matchs de poule où le coup de sifflet tombait invariablement du bon côté afin que les "légitimes" puissent paisiblement se qualifier pour le tour suivant ? (je vous fais pas la liste des matchs, j'en ai mal au crâne par avance...)


BACK TO THE FUTURE 2010 ?

Le Mondial sud-africain risque d'être une belle pagaille, la faute au combo destructeur :
nécessité de bien arbitrer les africains chez eux (voire de les aider à se qualifier)
+ nécessité que l'Afrique du Sud aille le plus loin possible
+ pays émergents de plus en plus forts et qui acceptent de moins en moins de se faire empapaouter par l'arbitre
+ hémisphère sud et son climat spécial qui aide pas tout le monde (seulement la 5ème coupe hors hémisphère nord)
+ pelouse africaine sans rapport (cf article d'anthologie de Footu sur la question)
+ Brésil qui se la raconte, Allemagne balbutiante, et Italie toujours nulle après avoir gagné quelque chose
= ouverture du VIP room ?

Mon p'tit prono est qu'on aura nécessairement :
- une grosse équipe européenne (Angleterre, Allemagne, France)
- un sud américain (Brésil, Argentine)
- un "guest" style Pays-bas, ou un européen jovial jamais arrivé à ce niveau-là
- une équipe Africaine ou Asiatique

L'Afrique va-t-elle "désembourgoiser" le foot ? Y aura-t-il un peu de nouveauté et de fraicheur sous les bras ? Réponse fade dans un peu plus de 330 jours...


Partager cet article

Repost 0
Published by Billy Montoya - dans La question qui fâche
commenter cet article

commentaires

Noux...

  • : FOOTU : la quasi actu du foot en léger direct.....
  • FOOTU : la quasi actu du foot en léger direct.....
  • : une épopée conceptuelle et définitive dans le monde de le foot
  • Contact

miuzike!

Recherche

Archives