Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 09:30

Révélée il y a 3 ans à l'Olympique de Marseille, Samir Nasri est désormais un footballeur à part entière. Le joueur est de retour de blessure avec son deuxième club en pleine réussite qui devrait ravir les fans. Rencontre.



Footu : Ton premier club a été un succès. Dans quel état d’esprit as-tu abordé celui-là ? 


J’avais trop la trouille ! J’avais très peur de décevoir ceux qui m'avaient adoré à Marseille. J’étais sous pression et pour la première fois je me suis retrouvé face à la "page blanche". Je me demandais ce que j’allais bien pouvoir faire sur le terrain, mais surtout, est-ce que je savais encore jouer. Mon premier club était un gros coup de chance.


Ton premier club était exaspéré par ta rupture des ligaments croisés. Quelle a été l’exaspération pour ce nouveau club ? 


Ca n’allait pas bien non plus quand j’ai signé pour ce deuxième club. L’année dernière a été l’une des années les plus douloureuses de ma vie. Mon personnage des Sim's s'est marié et a divorcé dans la foulée. Mon monde s’est effondré, je ne savais plus où j’en étais.


Le déclencheur de cette signature a donc été, une fois de plus, un gros coup de blues ?


Oui sauf que le premier club était celui d’une jeune garçon qui espérait encore. Là c’est un club d'homme mûr qui porte un regard sur sa vie.


Ton club est très mélancolique, très glauque. Arsène Wenger parle en permanence de ton enfance, de ta famille…


J’avais besoin de dire des choses à mes parents. Comme il n’y a pas de gros problèmes dans ma famille, on croit qu’on n’a rien à dire ; Mais quand je touche mon salaire, on se rend compte que si. Quand on est au fond, on se raccroche à sa famille. Je pense que je suis le plus fragile...


C’est pas facile de grandir ?


Comme tout le monde, non ? Mais je me suis pris une vraie claque. En deux ans, avec la signature, les blessures, les matchs, j’ai l’impression d’avoir pris dix centimètres en deux ans…


Tu fais beaucoup de passes dans les matchs. Le football c’est une thérapie ?


Cette fois-ci je n’ai pas voulu me dire que c’était une thérapie, donc je suis allée voir un psy pour de bon ! Le football, ça aide, certes, mais ça ne résout pas les problèmes.

Tes matchs parlent beaucoup des 90 minutes qui passent.


Le temps, c’est une notion de fou ! On passe sa vie à vouloir le faire passer car on s’ennuie alors qu’en réalité, on devrait tout faire pour le retenir.


Tu voulais un deuxième club moins lisse. Y es-tu parvenu ?


Je n’ai pas fait exactement ce que j’avais dit, car cette équipe est très travaillée, très léchée. Je voulais surtout changer de registre, casser cette image du gars emo tecktonik avec ses dribbles. J’adore le gangsta rap. Jay-Z , c’est mon idole, mais je suis pas que ça. Moi j’aime la pop (sic). J’ai moins retravaillé mes frappes et mes passements de jambes que pour le premier où j’avais plus envie d’épater la galerie…


Beaucoup de joueurs français jouent à l'anglaise. As-tu envie de tenter l’expérience ? 


J’aimerais bien mais il faudrait que je sache jouer en anglais et surtout que j’ai un accent qui me plaise, et ce n’est pas le cas !


Pourrais-tu parler de matchs que tu n’as pas joués ? 


Non, pas pour le moment car j’ai encore des choses à dire. Par contre, j’aimerais beaucoup jouer pour les autres. On commence à me demander par ci, par là. Mais je ne suis pas encore un joueur reconnu et ça m’énerve ! Jouer pour les autres, c’est très agréable car il n’y a pas le côté thérapeutique. C’est aussi une bonne façon de savoir si on sait vraiment jouer.


Pour qui aimerais-tu jouer ? 


J’aimerais jouer pour l' Inter Milan , le Celtic Glasgow , ou Nottingham Forest si ça existe encore. J’aime bien le GF38 aussi, c’est une équipe super fraiche. Même si ça marche bien pour elle, je pense qu’elle devrait faire des matchs plus élaborés.


Tu vas entamer ton championnat en novembre...


Je ne pense qu’à ça ! J’adore la vie pendant la saison. On est dans une bulle, il y a un côté plaisant. C’est un peu comme une colonie de vacances, on crée des liens très fort avec les gens. C’est une belle expérience de vie.


Si tu devais refaire « La liste » de tes joueurs préférés, version 2009, elle ressemblerait à quoi ? 


Ce serait exactement la même, mais pas avec les même joueurs. Même si j’ai été déçue par l’amour, j’y crois encore !

Partager cet article

Repost 0
Published by Billy Montoya - dans Interviews définitives
commenter cet article

commentaires

Noux...

  • : FOOTU : la quasi actu du foot en léger direct.....
  • FOOTU : la quasi actu du foot en léger direct.....
  • : une épopée conceptuelle et définitive dans le monde de le foot
  • Contact

miuzike!

Recherche

Archives