Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 09:13
Déjà, ça commence mal : le Trophée des Champions opposant le vainqueur du championnat de FRANCE de Ligue 1 et le vainqueur de la Coupe de la FRANCE a lieu au Stade Olympique de Montréal au CANADA . Fallait-il y voir pour autant le signe avant coureur d'un grand n'importe quoi ?

Trop jovial, trop bonhomme, un tantinet naïf, Jean-Louis Triaud , président des Girondins de Bordeaux , n'a rien vu venir, peau de sauc', le gars ! Il n'empêche qu'à la lecture de cette simple équation, l'oeil même peu averti doit tiquer, l'évidence est là :

- 10 000 canadiens ont contracté le virus H1N1 (dit de la grippe A mexicaine du porc aviaire aigue sévère méchante pas top)
- 10 000 canadiens se sont procuré un billet pour ce match du Trophée des Champions entre Bordeaux et Guingamp

Deux chiffres totalement improbables pour une grosse coïncidence qu'on veut nous faire croire hasardeuse...

Il n'en fallait pas plus pour créer un début de panique. Jean-Louis Triaud de simuler le malaise vagal, et de nous sortir un "écoutez, quand même, je m'inquiète un peu pour mes joueurs, je sais pas si on va y aller, vous êtes sûr qu'on est obligé ?? Roh, on est quand même mieux à Paris, non ?" de bon aloi, les joueurs d'enchérir "Ah mais genre, c'est au Canada pour de vrai, la coupe de la ligue de France (sic) ? Je pensais que c'était un fake de la Fédération Française de Handball ", etc, etc.


Grippe ou pas, hasard des chiffres ou non. Le football français a peur, et déjà les premières théories du complot fleurissent (les dirigeants français en voudraient-ils autant à la Bretagne ?). Avouez que 10 000 cas de grippe pour 10 000 spectateurs, c'est tout de même assez étonnant !

Mais à l'heure où la France compte 318 cas de personnes atteintes par la grippe A : Faut-il avoir peur pour les supporters du Grenoble foot 38 ?
Repost 0
Published by Billy Montoya - dans Actu chaude et humide
commenter cet article
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 17:58
Il était assurément le plus grand... et il s'en est allé. Celui dont l'évocation suffisait à l'hystérie, celui qui a conquis les stades et les coeurs qui allaient avec, celui dont les initiales, M.J. , suffisaient, s'en est allé, dans un monde que l'on peut croire meilleur, mais où il nous manquera à tous...

Demi-dieu, icône, simple soliste, génie fou et incompris, les superlatifs ne tarissaient pas non plus, pourtant M.J. était seul, timide, "autiste" diraient les mauvais journalistes, "artiste" reprennaient en coeur tous ses fans.

Voici quelques bribes écrites ces dernières jours pour évoquer le "départ" de M.J. : Je n'ai pas la force de les rassembler, de leur donner du sens. Du texte brut pour une douleur qui l'est autant...


QUATRE MOTS SUR UN PIANO : " MANUFACTURED IN SOUTH KOREA "

Quatre mots inconcevables... Ce matin, à 7 heures, je me lève. Pour moi, ça aurait dû être une bonne journée. En allumant la télé, je sens bien qu'il s'est passé quelque chose d'important mais je ne sais pas encore quoi. Le présentateur raconte que les journaux auraient dû boucler leurs éditions à minuit mais qu'ils attendaient tous la confirmation de la nouvelle. Mais de quelle nouvelle parlait-il donc ?

Et voilà que j'entends ces 4 mots : M.J. est parti... ça n'est pas concevable, pas aujourd'hui, pas maintenant et pourtant... je suis un fan inconditionnel et je pleure aujourd'hui autant que s'il s'était s'agi d'un de mes proches. Le monde vient de s'arrêter. Merci, M.J. pour avoir enchanté nos vies. Les mots me manquent...

Je me suis réveillé cet autre matin avec le vague espoir d'avoir fait un mauvais rêve... Même le jour où je me suis pété la cheville en imitant mon idole...... Comment croire que cette étoile qu'il était ne brillera plus parmi nous ? Impensable. Il était et restera un mythe, une légende, un précurseur...


HORS DU MUR, FRAPPE LE, SON HISTOIRE DANGEREUSE

J'ai longtemps nié l'évidence, je me suis caché. Dans un dernier effort, j'ai tenté d'oublier, de refouler mes sentiments pervertis par la douleur immense. Ce n'est pas moi qui pleure, c'est mon corps qui tout entier pleure la perte d'un être qui était tout pour moi... Pourtant, il faudra s'y faire, et commencer le long processus de deuil... mais ton transfert vers Valence restera un mystère à jamais.

Tu avais tout pour réussir dans un grand club de Ligue 1, voire même chez un gros d'Angleterre ou d'Italie, mais que faire dans un club espagnol de seconde zone qui croule sous les dettes et ne paye plus ses joueurs depuis 6 mois ? Et puis, t'as vu leur recrutement ? Ah beinh, c'est simple, ils en ont pas, ils vendent tout le monde... et rien niveau "arrivées"... excepté toi... et notre souffrance...



Mathieu Jérémy , tu étais le plus grand. Où que tu sois, sache que la France ne t'oubliera jamais... (à part peut-être Raymond Domenech )




M.J. à Toulouse : 2005 - 2009 -->
un look bogos, et un grain de peau à la Michael Jackson
Repost 0
Published by Billy Montoya - dans Actu chaude et humide
commenter cet article
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 11:11
A défaut de Jeux olympiques d'hiver , Christian Estrosi aurait au moins gagné un truc cette année : le vote en catimini dans la nuit du 29 au 30 juin par l'Assemblée Nationale du texte visant à instaurer un "délit de participation à une bande violente".
L'occasion pour nous de revenir sur un phénomène qui ne date pas d'hier, comme le prouve cet article édifiant datant de septembre 2007.


"GANGS OF PANAME" : DE LA SECURITE DANS LES STADES FRANCILIENS

Cyrille-Hugues, 17 ans, attaque la conversation pied au plancher : « c'est pour quel journal que t'écris ? Y aurait moyen de mettre une photo de moi ? Si tu veux, j'en ai des bonnes sur mon myspace, je possède une tête de beau gosse ». Cette gueule d'ange, cheveux châtain foncés mi-longs et sourire torturé, sait que son avenir est incertain. Il sait aussi qu'il est l'un des leaders des GDH, une bande qui terrorise la capitale depuis plusieurs mois. « On n'est pas révoltés, on n'est pas des anarchistes, j'ai trop lu de conneries dans les journaux, ça en devient hallucinant !! Si j'ai accepté de te parler, c'est surtout pour que les autres comprennent pourquoi on fait ça, et comment on en est arrivé là, voilà... ».


GENESE D'UN CONFLIT GENERATIONNEL LATENT


Tout a commencé dans les médias il y a quelques temps lorsque « le Parisien » rapportait des incidents en tribunes lors d'un banal match entre Montreuil et Moissy-Cramayel comptant pour la 6ème journée de Division d'Honneur. « De là, c'est parti grave en couilles !! On a continué à se fritter jusqu'à Chatelet ! ». Apparaissait alors au su et au vu de tous deux termes aujourd'hui synonyme de peur et d'insécurité maximale : les « GDH » pour Gang de la Huchette (ou Grand Doigt d'Honneur), et les « Ménil Mafia » (ou Ménilmuche Mafia). Deux bandes rivales qu'a priori tout rassemble mais qu'au final tout sépare.


Il est étonnant de constater que deux groupes aussi proches socialement puissent à ce point semer le désordre dans les rues et enceintes sportives de la capitale. On les retrouve souvent au Camp des Loges pour les matchs de la réserve parisienne, mais aussi à Charlety, au Parc des Princes « pour les matchs de coupe de la Ligue ! », voire lors de certains déplacements en province (notamment à Versailles,  Créteil , Evry,  St Germain-en-Laye )


De nombreux sociologues se sont mis à analyser le phénomène, tel Pierre Mignac de Paris VI : « On voit pour la première fois des bandes de jeunes de type racial ouvertement défini se regrouper entre eux, exclusivement guidés par un sentiment de haine envers tout autre forme d'individus. Ils vont dans les stades uniquement pour exprimer leur violence et leur mal-être d'avoir été mis au ban de la société suite à la politique socialiste d'urbanisme des années 80 ».


Les faits sont alarmants. Y aurait-il « fracture » entre ses jeunes « blancs » et le reste de la population ? « Ils ne sont pas si différents de nous », tempère le capitaine Laurent Vissel, chargé du dossier par la préfecture de police, suite aux événements du 28 juin dernier lorsqu'un membre des Ménil Mafia aurait planté une fourchette en plastique dans l'œil d'un GDH, après un match amical entre le PSG et Mont-de-Marsan, véritable point de départ du conflit ouvert entre ces bandes. Mais le talion demeure, et trop souvent la sentence de la rue tombe :
« Quand un de nos frères tombe au combat, c'est un de leurs frères qui doit payer, c'est la règle du milieu, t'entends ? ».

 


UNE VERITE QUI DEROUTE, UNE DE TROP...


Niveau culturel et scolaire, les deux gangs partagent de nombreux points communs. Généralement issus de lycées « à problèmes » délaissés par le système éducatif tels que Louis Le Grand, Henri IV et Janson de Sailly, ils ne se retrouvent que très rarement dans l'idéal parental, et ont une idée diffuse de ce qu'est la politique : « Ceux qui sont majeurs dans le gang, là, ils ont voté pour Sarkozy, obligé !! Son profile myspace déchire tout, il a mis un gif animé brutal en première page et puis il supporte le PSG ! Alors que l'autre bouffonne de l'UDF (sic), Ségopouffe, là, son blog, c'est de la merde ». Dans leur baladeurs mp3, pratiquement toujours le même style de musique (probablement piraté sur internet), de « l'émo-core », du « postpunk », et de nombreux autres groupes britanniques faisant généralement l'apologie d'une certaine violence urbaine, d'une sexualité désuète et du désenchantement propre à cette deuxième « génération X ».


L'accoutrement vestimentaire fait aussi partie du bagage de la peur, et il n'est pas rare de reconnaitre un membre des GDH ou des Ménil Mafia dans les rues de Paris à son jean slim, sa veste fashion directement achetée à Londres, sa chemise en soie de grande marque, ses obligatoires « Converses », ses lunettes trop grandes pour lui, et sa coupe de cheveux dernière mode mélange entre une frange permanentée et un décalage capillaire « nuqué » à la Rudi Völler. Un accoutrement qui à défaut de provoquer un début d'érection, provoque néanmoins un émoi légitime lors d'une malencontreuse entrevue.

 


QUE FAIT LA POLICE ?


Le phénomène est assez comparable à ceux rencontrés dans les années 90 entre supporters de la réserve de Chelsea et de celle de Tottenham, celui-ci est-il irrémédiablement amené à faire tâche d'huile en France ? Le capitaine Vissel infirme « non, ce n'est pas pareil bien que les milieux sociaux incriminées soient les mêmes. Les incidents ont tendance à rester aux portes de la Ligue 2, ne touchant que les divisions inférieures, notamment la CFA ».


C'est ainsi qu'au cours d'un match entre PSG réserve et Villemomble, on assista à une charge des Ménil Mafia contre leurs rivaux, ils seraient venus venger l'un des leurs qui aurait été poussé dans le bus par un individu identifié comme étant un GDH. Bilan : 3 blessés légers et un doigt retourné, ainsi que plusieurs briquets et stylos retrouvés sur les lieux ou confisqués aux principaux intéressés. M. Vissel de rajouter : « La préfecture de police est sur les dents ! L'autre jour, mon supérieur a même reçu un coup de fil hystérique de Alliot-Marie,  elle veut des résultats avant les municipales de l'an prochain, mais on n'y peut rien, nous ! Ils sont trop bien organisés, ont toujours un coup d'avance sur nous ». Des points d'ombres persistent pourtant dans cette histoire. Les leaders sont clairement identifiés par les services de police, de même que les faits qui leur sont reprochés.


Pourtant, un certain laxisme « en haut lieu » perturbe, et des premiers soupçons viennent troubler les personnes chargées du dossier, tel qu'un policier qui nous parle sous couvert d'anonymat : « Les individus susnommés derechef sont libérés moins de quelques heures après chaque interpellation ! On dirait que quelqu'un fait tout pour laisser pourrir la situation en les faisant libérer systématiquement, ou pire, est dans le coup ! Comment vous voulez qu'on fasse après ? On n'y peut rien, nous ! Ils sont trop bien organisés... un peu comme s'ils avaient toujours un coup d'avance sur nous ». Accablant.

 


Quant au milieu du foot, il semble serein. Jean-Pierre Escallettes nous affirmant avec son parler bien à lui : « c'est pas deux pékins qui vont nous faire peur ! Ne demandez pas à la FFF de résoudre un truc pareil, c'est le boulot des flics. J'en ai déjà assez avec Aulas qui me casse les couilles pour m'occuper en plus d'une bande de dégénérés ». Les responsabilités sont donc rejetées.



VERS UN DEBUT DE SOLUTION ?


Non...

Repost 0
Published by Billy Montoya - dans Actu chaude et humide
commenter cet article
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 14:57

La bombe a été lâchée hier matin par nos confrères de RTL qui se sont procuré les principales informations d'un rapport confidentiel de la Ligue Professionnelle de Football. Cette enquête indiquerait que 45 % des joueurs des ligues pro (ligue 1 et ligue 2) ont manqué au moins un match en 2007-2008, soit près d'un sur deux. Si l'on s'amuse à comparer avec joueurs amateurs, c'est pratiquement deux fois plus. En effet, 22 % des joueurs de DHR ont été absent l'an dernier, et étaient au moins présent à la buvette


 


 

11 matchs d'absence : le chiffre de trop

 


Au total, toujours selon cette enquête, la durée d'absence des joueurs professionnels l'année dernière était de onze matchs, contre neuf matchs pour les amateurs (apéro exclu). Elle montre aussi que sur dix matchs d'absence, six sont réellement remplacés tactiquement.

Enfin, les pics d'absence constatés seraient sans surprise, et correspondraient à la mi-saison, avant et après les vacances de Noël, avec la période des grippes et des gastro-entérites saisonnières, puis connaîtraient une petite remontée au mois de mai dans le sprint final.


Le principal syndicat des joueurs a évidemment tenté d'en savoir plus sur ce mystérieux rapport qui met en cause leur profession. Mais hier, le ministère refusait toujours de leur faire parvenir ce texte « confidentiel » et souhaitait qu'il le reste.


Son existence et ses principaux résultats ont cependant été confirmés par la nouvelle secrétaire aux sports, Rama Yadé . Elle a ainsi déclaré qu'il fallait « optimiser le niveau de remplacement des joueurs ». Cette enquête concerne l'année 2007-2008 et a été commandée l'année dernière par Bernard Laporte ou ses services. Selon nos informations, elle n'aurait pas été menée par la DEP (Direction Extrasportive des Prospectives), habituellement en charge de ces études, mais par une radio privée, par un sondage sur son site internet.

Repost 0
Published by Billy Montoya - dans Actu chaude et humide
commenter cet article
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 17:37
Vous êtes président actionnaire principal d'un gros club totalement ingérable, vous n'avez rien gagné depuis votre arrivée il y a plus de 15 ans, vous êtes atteint d'un cancer, les gens font chier, vos employés vous emmerdent, les supporters vous gonflent les testicules, vous êtes las...

Il y a quelques années, vous aviez donné les clefs du club à un gars qui se démerde. Il a rien gagné non plus, mais il se démerde : choix des joueurs, des entraîneurs, stratégie globale, media, rien à redire, le gars fait ça bien. Du coup, le club est stable, ça moufte pas trop, et tandis que vos rivaux sont à l'agonie, vous naviguez dans un semblant de quiétude totale : peut-être même qu'ils seraient capables de finir par remporter un truc ! (les cons)

Vous êtes gentil, vous avez de l'argent, vous êtes un faux gentil mais vous avez dépensé beaucoup d'argent : transferts foireux, amendes, ils vous ont même fait le coup du procès pour un truc crypto-mafieux ! A vous ! Pourtant, vous restez serein, et dans un coin de votre tête, vous vous dites que tout ça va s'arranger, et qu'au pire, si quelqu'un vous le demande gentiment, vous lui vendrez le club bien volontier !

Mais voilàtipa qu'en pleine saison, alors qu'il n'y avait pas péril dans la demeure, vous faites le coup du "poing sur la table", genre "à moi on me casse pas les couilles", et vous vous répandez dans la presse de façon pénible.

Manque de bol, votre sous-fifre en a plein le cul de toute se taper, de votre passivité chronique, et, en plus ,de même pas être considéré comme le maître à bord. Quant à l'entraîneur ultra compétent, il a vu son compte en banque fondre en même temps que la bourse, et son divorce a fini de l'achever. La lecture de votre article à charge contre l'équipe le convainc juste de regarder les billets pour le Qatar sur Expedia .

Fin de saison, pas de titres, mais les observateurs sont d'accord pour dire que l'équipe produit du jeu, que la stabilité commence à payer, que les dirigeants peuvent être accusés de tous les maux sauf celui d'être mauvais. Vous avez même évité une crise interne en réussissant à récupérer un nouvel entraîneur qui fait l'unanimité. La suite ne fait aucun doute : continuité, investissements, calme, confiance, opportunisme. Le ciel est dégagé, l'avenir du clb devient une autoroute fluide. Vous êtes bien, vous êtes détendu...


LE BON, LABRUNE ET LE TRUAND

Mais la sérénité, c'est pas votre truc. Pire, vous êtes totalement parano "option con", le genre à payer l'amant de sa femme pour surveiller s'il n'y a pas d'autres mecs. Un pote qui fait un sport sans rapport avec le vôtre vous avait conseillé de créer un organigramme super compliqué que même lui il comprenait pas le mot, et qu'il croyait que c'était un animal qui vit en Australie.
Résultat, les gars en dessous de vous qui bossent comme des abrutis toute l'année sont chapeautés par un "conseil de surveillance" qui, pour marquer le coup, prend ses décisions et ne se réunit QUE dans la ville du rival naturel de votre club. On apprend même qu'il est quasi-intégralement composé de potes du président d'en face, et de gens qui n'ont rien à faire avec l'équipe, et exercent des métiers sans rapport avec la compétence sus-demandée (style éboueur, poissonnier, journaliste).
Pour couronner le tout, le gars à la tête de ce comité est "de notoriété publique" un ennemi de votre numéro 2 (vous savez, celui qui a sauvé les meubles), et l'idée vous plait assez : "comme ça, s'il fait une connerie, l'autre n'hésitera pas à la bâcher"
Oui, mais s'il ne fait pas de connerie, l'autre risque de le bâcher quand même, non ? Ah zut...


LABRUNE INCENDIAIRE

Pourtant, à l'heure où tout le monde vous voit déjà vous écrouler moralement et sportivement se pose la question cruciale : vous l'avez fait exprès parce que vous aviez d'autre projet en tête : donner le pouvoir à vos copains, foutre le bordel pour vous amuser avant de crever, trouver une technique pour vous faire détester et revendre le club en pleine bourre au plus offrant avant qu'il ne s'effondre... ou alors, vous êtes totalement con ?

Repost 0
Published by Billy Montoya - dans Actu chaude et humide
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 19:08
Selon le quotidien français " Le Monde Déportif ", un accord aurait été trouvé hier entre l' Olympique Lyonnais et l' Olympique de Marseille concernant le transfert du lyonnais Frédéric Piquionne.

Il s'agirait d'un échange entre l'international français et Mamadou Niang , Marseille ajoutant un chèque d'une valeur de 10 millions d'euros.

Jean-Michel Aulas aurait dit s'être inspiré de "l'échange" Zlatan Ibrahimovic - Samuel Eto'o , dans lequel le Barça a aussi glissé un chèque de 10 millions d'euros : il songerait désormais à utiliser ce procédé pour s'adjoindre les services de Rod Fanni + 5 millions d'euros (en échange de Anthony Réveillère ) et de Gourcuff + 15 millions d'euros (en échange de Pjanic )

Lyon avait certes promis d'investir, mais à ce point-là, chapeau !
Repost 0
Published by Billy Montoya - dans Actu chaude et humide
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 10:00
A l'occasion du grand vote de fin d'année, et à la réponse "quelle est votre club français préféré ?", c'est une fois encore Lyon qui gagne à ce petit jeu ; résultat étonnant dans le contexte actuel de crise : l'abstention (seulement 446 votes) semble une nouvelle fois y être pour beaucoup...


BILAN FIASCO

Comme dit précédemment, le grand vainqueur, c'est Lyon !! Mais c'est aussi le grand bénéficiaire de l'horrible abstention qui fausse un tant soit peu le résultat final. Alors qu'on les croyait touché par "l'érosion" du pouvoir, le club a pu compter sur ces nombreux "Footix" pour voter en masse. Stratégiquement, Lyon a bien joué le coup en ne faisant rien, et en axant sa campagne uniquant sur la NON-adhésion de clubs de l'extrême Est de la France à la Ligue 1 . Du grand n'importe quoi... mais qui marche ! (27,8%)


Du côté de l'opposition classique (Nantes - St Etienne), le rôle du "candidat moisi" a une nouvelle fois était rempli à merveille par l'alliance improbable des 2 anciens qui se déchirent la gueule au lieu de monter une vraie équipe... Et dire qu'ils ne jouaient que le maintien........... (16,48%)
. A l'heure où l'on parle d'une rénovation "pour rénover", le Jamel Comedy Club serait déjà sur les rangs pour une adaptation ciné


Grosse percée de Bordeaux grâce à la hype "gay friendly" de Yohann Gourcuff qui place le club à quasi égalité avec les beaufs (16,28%). On imagine que maintenant, tout le monde va s'amuser à faire du "Bordeaux" et du "Gourcuff" : "uiii, moi aussi, j'adooooore attaquer, moi aussi j'aime bien les meneurs de jeu...", navrant. Un début de polémique était né du fait de la diffusion, 2 jours avant le scrutin, de "Homme", la sextape de Franck Jurietti , mais finalement tout le monde s'accorde à dire que le score du club est "normal" vu leur fausse bonne prestation européenne, cette saison.




Dans le rôle de celui qui a cru qu'il pouvait jouer les troubles fêtes, en haut du classement, et qui se retrouve le bec dans l'eau, bien au chaud derrière tout le monde, je demande le PSG ! Alors qu'ils se prédisent un destin national à l'horizon 2012, les dirigeants n'ont pu que se prendre de plein fouet les coups de sang de Rothen et Landreau qui ont craqué en les insultant dans les médias (pour peu, ils les traitaient de pédophiles !). Dommage, c'était bien parti, mais au final, ça fait un score de merde (8,4%)


Les listes sportivement "extrêmes" (Grenoble , Caen , Nice , Le Havre ) font, quant à elles un beau score cumulé de 11%, mais elles n'ont su surfer sur la vague de la crise et de la contestation ambiante pour glaner quelques pourcents de plus... En même temps, à la lumière de ce qu'elle propose, fallait pas trop déconner non plus ! Alors oui, on accusera Lyon de piquer tous leurs joueurs, etc, etc, mais cela ne montre t-il pas leur vacuité ?


Le plus beau (et dernier) cas est assurément celui de Marseille qui ne propose pas une, ni deux, mais bien 5 noms différents pour le même vote !!!!!! Comment voulez-vous que les électeurs s'y retrouvent, alors que le programme était basiquement le même : cumulativement, l'OM pouvait pépèrement atteindre les 15% "finger in the nose", mais voilatipa qu'ils nous sortent : Marseille canal historique , Front marseillais , club des amis de Marseille, Marseille ze best et même une liste anti-parisien !!




Heureusement qu'en politique c'est pas pareil... sinon je vous dis pas !

Repost 0
Published by Billy Montoya - dans Actu chaude et humide
commenter cet article
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 09:25
Après la micro-tragédie Home de Yann Arthus-Bertrand, le Modem de François Bayrou et le Parti Socialiste de Benoît Hamon ont trouvé un curieux responsable pour expliquer le bon score de l'UMP aux européennes, et peut-être, en filigrane, leur performance moyenne.

Dans le viseur, le film « France - Turquie » de Raymond Domenech sur la dégradation du niveau de jeu de l'équipe de France, diffusé vendredi soir sur TF1 , et qui avait réuni 5,3 millions de téléspectateurs en moyenne, soit 22% de part d'audience.


Aujourd'hui, les déçus du vote européen vitupèrent.


LA STRATEGIE DE L'ECRAN DE FUMEE

Il est certain que le film France - Turquie , suivi du débat technico tactique vendredi dernier sur les radios, avait des allures de signal d’alarme. La caméra de TF1 a diagnostiqué l’état de notre sélection, et le bilan est des plus inquiétants : pas de fond de jeu, qualification improbable, sur fond de public turc venu en masse au Stade de Gerland


Pourtant, au lendemain du scrutin européen qui a vu UMP se placer en première position en France, loin devant le MoDem et un minuscule peu devant le Parti Socialiste, les voix s’élèvent.
La chaîne privée est montrée du doigt, accusée d’avoir montré ce film dans le but d’influencer les votes, en mettant en avant la Turquie comme nation putative de l'Union Européenne , car déjà membre de l'UEFA, et de desservir des formations qui n’ont pas atteint leurs objectifs offensifs. De quoi semer le douter, alors que certains ont fait de la non-adhésion de la Turquie leur cheval de bataille durant ces élections


La vice-présidente du FN Marine Le Pen , dénonçant la récupération des idées de son parti par la droite, a sèchement lancé hier soir en direct : « Je tiens à dire que je ne suis pas dupe de la manipulation qui a consisté, il y a deux jours à faire passer à une très grande échelle le match France - Turquie. Je pense que tout cela était réfléchi, précisément prévu pour pousser l'UMP. »


Sur TF1, la journaliste Claire Chazal a rappelé que France - Turquie a été diffusé en même temps dans 134 pays à l'occasion de la journée internationale de qualification pour la Coupe du monde. Cette décision a été prise il y a un an et demi alors que la date des élections européennes n'était pas connue, a-t-elle affirmé.

Quant à Eric Woerth, ministre du Budget, il a fait le service minimum pour démentir les affirmations selon lesquelles l'UMP a poussé les Bleus pour nuire aux partis pro-Turquie : France - Turquie est un match « de prise de conscience (...). Marier les mots Football et Turquie, c'est deux espoirs fondamentaux. Les convictions européennes de Raymond Domenech ne sont pas à remettre en cause. Il suffit de voir comment il a fonctionné au dernier Euro ».


C'est sûr que vu le taux d'abstention, les audiences et l'anti-plébiscite de Domenech ont de quoi agacer les perdants du scrutin...

Car, à l'heure où certains tentent de nous faire croire que la Turquie est une démocratie qui possède l'eau potable, l'électricité, et des hopitaux (voire même des écoles), pour les tenants du grand complot, le pire fut tout de même la diffusion du Grand Prix de Formule 1 de Turquie le jour-même des élections sur cette même chaîne... Scandaleux !

Repost 0
Published by Billy Montoya - dans Actu chaude et humide
commenter cet article
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 10:04
La Cour de Cassation a tranché hier : participer à un effectif de Ligue 1, même sans être sur la feuille de match, constitue un travail, et justifie dans un contrat de travail. Cette décision règlemente pour la première fois en France le statut de " Lofteur "

"Les associations sportives ne pourront plus disposer des individus comme elles l'ont fait depuis des années, 24 heures sur 24, en leur faisant faire n'importe quoi", s'est réjoui l'un des avocats des candidats. "C'est un boulversement pour la production footbalistique", a estimé la FLP, ajoutant toutefois "ce n'est pas la fin du foot virtuel..."

Autre décision attendue pour bientôt, le litige qui oppose l'Olympique de Marseille à son "lofteur" Hatem Ben Arfa , pour "non conformité du produit, vices cachés multiples, préjudice morale, physique et sportif"
Repost 0
Published by Billy Montoya - dans Actu chaude et humide
commenter cet article
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 17:55
Entraîneur majeur des deux dernières décennies, Raymond Domenech avait déjà montré des signes de fatigue il y a  1 an avec "Championnat d'Europe 2008", deuxième volet sans surprise d'un triptyque mondial entamé en 2005 avec l'excellent "Le retour des revenants".

FRANCE - NIGERIA : LE FLIM

Epuisant son ingénieux dispositif inspiré du théâtre, il pourrait finalement renoncer à tourner le troisième volet, " Johannesburg ", après avoir livré une satire un peu poussive du monde de l'entreprise "Malouda, Vieira et Thuram sont dans un bâteau". Une oeuvre anecdotique, filmée avec des caméras de surveillance, qui avait le mérite de divertir... On ne peut pas en dire autant de "Antifrance", vrai-faux match d'horreur consternant de bout en bout.

Dès le prologue en noir et blanc, décrivant le saut dans le vide d'un petit garçon (Loic Rémy) pendant les ébats de sa défense centrale, coupables d'avoir coupé le son de leur ipod shuffle à la descente du bus, on craint le pire !
Lorsque Ribéry propose à son Benzema d'aller faire le deuil de l'équipe dans le Forez , le spectre d'une variation freudienne du Shining de Kubrick , surgit quelques instants.

Hélas ! Dès que monseigneur Geoffroy Guichard se fait menaçant, le chorégraphe français plombe son récit lourdingue - ah, la rentrée de Gourcuff à la mi-temps ! ah, Vieira qui joue à l'homme invisible ! - qui va crescendo, jusqu'aux scènes gore qu'on ne présente plus (occasion foirée de Ribéry, Mandanda qui se la rentre). On passe sur la morale douteuse de l'entreprise ("Ce n'était pas Lyon-St Etienne : c'était France contre Nigeria, même si le Nigeria a joué en vert") et l'interprétation très discutable des comédiens. Le seul malaise qu'Antifrance procure, c'est celui d'assister au gâchis d'un immense talent.

Repost 0
Published by Billy Montoya - dans Actu chaude et humide
commenter cet article

Noux...

  • : FOOTU : la quasi actu du foot en léger direct.....
  • FOOTU : la quasi actu du foot en léger direct.....
  • : une épopée conceptuelle et définitive dans le monde de le foot
  • Contact

miuzike!

Recherche

Archives