Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 12:41
Suite de notre aventure au pays du futur : Après les journées 31 à 34, une interrogation : mais qui qui donc va gagner le championnat entre Lyon, Bordeaux, Marseille, Paris, Lyon et Grenoble ? (ainsi que l'Olympique Lyonnais)


ACTE 5 : 35ème journée
1. Bordeaux 71 pts
2. Marseille 68 pts
3. Lyon 67 pts
7. PSG 55 pts
8. Grenoble 50 pts


- Bordeaux : récents vainqueurs de la Coupe de la Ligue (8-0 face à Vannes ), Bordeaux semble encore une fois prendre le chemin du doublé suite au match contre Valenciennes maîtrisé de part en part : 2 - 0, et le score eut pu être plus confortable... Laurent Blanc ne se déplacera même pas en conférence de presse, expliquant que "parler aux media signifierait prétendre à ce à quoi nous refusons d'avoir la prétention de prétendre"

- Paris : surclassé dans tous les compartiments du jeu, le PSG laisse filer 3 points de plus dans la course à la Champions League contre Le Mans "un peu trop agressif, joueur, et qui a délibérément cherché à marquer des buts"
dixit Le Guen

- Lyon : Nantes au bord de la relégation et du gouffre moral, le match s'avère pourtant loin d'être évident. Claude Puel doit racler les fonds de tiroirs pour composer son 11, alignant d'entrée en attaque Piquionne , Tafer et Lacazette. 90 minutes plus tard, aucun des trois n'aura survécu, "out" jusqu'à la fin de la saison. 

- Grenoble : A peine remis de leurs émotions, les tous nouveaux vainqueurs de la coupe de France n'en finissent plus d'impressionner. Pour preuve ce 3-1 infligé à Auxerre. Les supporters grenoblois les moins optimistes pensent déjà à un tour préliminaire de Champions League sur un malentendu.

- Marseille : face à leurs rivaux sudistes, les marseillais n'ont plus le choix et doivent prendre les points coute que coute. Trois buts de Niang, Koné et Zubar plus tard, la messe est dite. A Marseille, on parle déjà d'un quadruplé : Ligue 1 + Coupe de l'UEFA + meilleur buteur + but de l'année Canal + / LFP

Frédéric Thiriez, alerté par les propos de Jean-Michel Aulas sur l'absence de solidarité du foot français "qui se réjouit d'avoir des effectifs au complet" alors que Lyon souffre, décide de lancer un "Grenelle  de la préparation physique en fin de saison"
 


ACTE 6 : 36ème journée
1. Bordeaux 72 pts
2. Marseille 71 pts
3. Lyon 67 pts
5. Grenoble 65 pts
9. PSG 55 pts

- Grenoble : la journée commence par un coup de tonnerre : Après sa probante victoire en Coupe de France, la Ligue et la Fédération décident d'un commun accord d'allouer à Grenoble 12 points bonus en championnat pour s'excuser "du désagrément occasionné en début de saison" (DNCG inside). Résultat, le GF38 se retrouve 5ème du championnat après sa brillante victoire contre Nancy. Les supporters, méfiants, pensent encore un peu au maintien dans un coin de leur tête.

- Bordeaux : Pour éviter tout sentiment d'euphorie dans son groupe, Laurent Blanc annonce à ses joueurs qu'il songe sérieusement à les faire déclarer forfait pour les deux prochaines journées "afin de s'enlever une pression inutile". Conférence de presse du lendemain : "vous rigolez mais, dans la même situation, on en a déjà connu qui pensaient avoir gagné, et qui, 10 journées plus tard, jouaient le maintien". Il n'empêche que Bordeaux réalise son premier match nul depuis 2 mois, la faute à une tactique en 7-2-1 "afin d'empêcher l'adversaire d'avoir des espaces"

- PSG : "nous avons perdu en sachant que nous étions les meilleurs sur le terrain. Malgré sa victoire, Auxerre ne peut se satisfaire d'un tel match. Cela suffit pour l'instant à mon bonheur" (P. Le Guen - France - 2009)

- Marseille et Lyon : à quelques jours de sa finale de Coupe d'Europe, Marseille veut faire bonne figure, d'autant que les Lyonnais alignent 5 joueurs du centre de formation dès le coup d'envoi, dont un minime de 15 ans en latéral gauche. Une victoire de prestige plus tard, l'olympique "du sud" l'emporte sur celui du "centre-est un peu au milieu légèrement décalé au dessus de Grenoble". A Marseille, on parle déjà du septuplé : Ligue 1 + Coupe de l'UEFA + meilleur buteur + meilleur passeur + but de l'année Canal + / LFP + classement du Fair play + titre de 1993 .
"Too bad about your team" : Toulalan , Makoun , Boumsong et Pjanic sont "out" jusqu'à la fin de la saison...

Frédéric Thiriez, alerté par les propos de Franck Dumas qui déclarait au micro de Canal + en avoir "plein les couilles" , décide de lancer un "Grenelle  de l'éducation sexuelle et de la perception de l'homophobie en milieu péri-urbain"



ACTE 7 : 37ème journée

1. Bordeaux 73 pts 
2. Marseille 71 pts
3. Lyon 70 pts
4. Grenoble 68 pts
9. PSG 55 pts


- Lyon : pour affronter "l'ogre caennais", Claude Puel ne dispose plus que de 3 joueurs professionnels valides dont 2 gardiens et Sidney Govou revenu de blessure, d'où l'idée de présenter à Gerland une formation composée des féminines, des handisports, ainsi que de quelques poussins pour compléter la feuille de match.
Le score étant toujours de 0-0 après une heure de jeu, le coach lyonnais décide de faire monter Hugo Lloris aux avants-postes, le gardien demandant à un ramasseur de balle de le remplacer dans les cages.
Au final, Lyon l'emporte mais le sort s'acharne à nouveau : le ramasseur de balle est "out" jusqu'à la fin de la saison.
D'une mauvaise foi accablante, et cherchant vraisemblablement des excuses, Claude Puel : "je ne suis pas superstitieux ni fataliste mais je trouve que ça commence à faire beaucoup de blessés quand même"

- Grenoble : Au terme d'un match rugueux, le GF38 marque un peu plus l'histoire de la Ligue 1 de son empreinte en Salim arrachant la victoire à la dernière minute des arrêts de jeu. Pour fêter l'événement, l'Equipe titre "la chasse au Lyon est ouverte" et le 10 Sport annonce en exclusivité que le club dauphinois "s'atacherra des la saison prochêne les sévices de Lionnel Messi et Didier Drobga"
Malgré les 5 points de de retard sur Bordeaux, 90% des supporters grenoblois du forum " GF38.net " pensent toujours "très sérieusement" au titre.

- Paris : A Valenciennes , le PSG marque son premier point depuis 7 journées... mais en fait, non. Buts de Darcheville aux 93ème et 94ème minute, contre un but de Luyindula en début de match. Pat Le Guen : "en tant qu'entraîneur et technicien, ce ne sont vraiment que les 90 premières minutes qui m'intéressent"

- Bordeaux : Conscient qu'il ne leur faut que 2 points pour assurer le titre mais "qu'on ne peut en gagner que 1 ou 3 dans le système actuel de comptage", Laurent Blanc se tâte, réfléchit, improvise, pour finalement se contenter d'un 0-0 "qui  ne veut rien dire, étant donné qu'il n'y avait rien de particulier à jouer". Le mot qu'il ne faut pas dire est pourtant sur toutes les lèvres... mais en fait pas du tout...

- Marseille : n'ayant vraisemblablement pas digéré la défaite en finale contre Hambourg, les phocéens coulent. A Marseille, on parle déjà d'un octuplé : pas de trophée + prix du ridicule lors du sprint final + prix de l'équipe la plus prometteuse qui fait rien + sodomie + harissa + gingembre + gravier + démission de Gerets.

Frédéric Thiriez, alerté par les propos de Ségolène Royal qui s'est excusé lors d'un voyage en Norvège pour un tacle de Vitakic sur Thorstein Helstad, décide de lancer un "Grenelle des ventes directes de saumon dans le football professionnel"



DERNIER ACTE : 38ème journée

1. Bordeaux 76 pts
2. Lyon 73 pts
3. Grenoble 71 pts
4. Marseille 71 pts
9. PSG 55 pts


- Bordeaux : Le suspens aura duré encore moins longtemps que pour le risible "Auxerre - Lyon" de la saison passée. Coup d'envoi, Gourcuff, voyant le gardien Vincent Planté devant ses buts, tente un lob de 50 mètres... 1-0. Coup d'envoi pour Caen , perte de balle quasi-immédiate, action d'école, Chamakh pour le break. Dix minutes plus tard, Jurietti tente un tacle assassin sur Eluchans "parce qu'il a un nom ridicule", le rate, mais embarque le ballon qui atterrit malencontreusement dans les filets de Vincent Planté là comme une âme en peine. Les supporters pleurent déjà, et hurlent un "1999-2009, même combat !" de fort bon aloi, excepté pour Laurent Blanc qui prend cela pour une attaque personnelle.
A la mi-temps, le coach bordelais passe un savon à ses joueurs, leur demandant s'ils croient réellement que marquer des buts leur servira à remporter le match. Bien entendu, Savidan n'a rien compris au message, et marque le but du suspens... avant de se faire expulser 2 minutes plus tard, pour un tacle plus qu'appuyé sur Alou Diarra "parce qu'on sait jamais lequel c'est, et si jamais je retourne en équipe de France, beinh là, au moins...". Le suspens mourra dès la 69ème minute sur une énième frappe de l'autre bout du terrain de Yohann Gourcuff : Bordeaux vient de mettre fin à sept ans de règne lyonnais.
Côté coulisse, Laurent Blanc, exaspéré, lâche aux journalistes : "Non, franchement, n'insistez pas, on ne joue pas encore le titre. Je vous le répète : ON NE JOUE PAS ENCORE LE TITRE. A partir de là, si on gagne aussi l'année prochaine, bon, je pourrais vous dire qu'on pouvait gagner dès à présent avec l'effectif dont nous disposions au moment des faits".

- Lyon : Tout le monde étant à peu près décédé, le futur ex champion de France n'arrive qu'à inscrire 9 noms sur la feuille de match dont Lloris, Vercoutre et Govou, ainsi que Bernard Lacombe, Jean-Michel Aulas, Joel Bats venus pour faire le nombre. Le conducteur du bus et le petit frère du ramasseur de balle (qui n'aura finalement pas survécu) viennent in extremis en renfort. Victoire dans la douleur, mais victoire quand même face à des Toulousains à la rue, malmenés par un Jean-Michel Aulas des grands soirs qui va écoeurer la défense pendant 90 minutes (en leur disant le salaire qu'ils pourraient toucher à Lyon). Malgré les quelques petits pépins physiques, "LOL" accroche une nouvelle fois la Ligue des Champions, et un bonheur n'arrivant jamais seul, Claude Puel est "out" jusqu'à la fin de la saison prochaine.

- Grenoble : Face à des Sochaliens déjà maintenus, le GF38 déroule et fait le show devant son public. Les " harlem globe trotters du Dauphiné ", comme on les appelle désormais, ne plantent pas 2, ni 3, ni 4, mais bien 5 buts pour finir la saison en apothéose sur un doublé : Coupe + place en Champions League
Du côté des investisseurs japonais d' Index , c'est l'énervement qui prime : le plan quinquennal prévoyait un ticket en C1 seulement à partir de la saison 2012, il sera donc demandé à Bazdarevic de s'expliquer sur les trop bons résultats de l'équipe.

- Marseille : Les intentions du Stade Rennais étaient claires dès le début : jouer l'intertoto. Pas assez méfiants, les marseillais s'écroulent au pied de la dernière marche... comme d'hab. Cela n'empêche nullement Eric Gerets , comme prévu, d'annoncer qu'il s'apprête à "fumer un gros cigare avec [son] ami Dreyfus pour fêter la place en coupe de l'UEFA"

- Paris : Après un match à domicile logiquement perdu face à une fière et solide équipe monégasque, Paulo premier y va de son nouveau tube "j'ai assuré le maintien du club dès la 23ème journée... le reste, c'était du bonus". Tandis que Colony Capital fait imprimer 50 T-shirts (en fait, seulement 37 pour raisons budgétaires) "PSG 09 , mission accomplie" , une pétition est lancée sur Facebook par l'ensemble des groupes du virage Auteuil pour que Paul Le Guen devienne Patron du PSG "afin de pouvoir le séquestrer".


Frédéric Thiriez, alerté par les propos d' André Manoukian sur Camelia Jordana , lors d'un prime de la " Nouvelle star " : "elle a réussi un mix consubstantiel entre Juliette Greco, Barbara et Napalm Death" , décide de lancer un "Grenelle  des grenelles sur le football"

Partager cet article

Repost 0
Published by Billy Montoya - dans Actu chaude et humide
commenter cet article

commentaires

Lord of the pit 13/05/2009 17:34

Jusqu'ici tu as tout bon! Je suis par contre plsu sceptique pour grenoble

Noux...

  • : FOOTU : la quasi actu du foot en léger direct.....
  • FOOTU : la quasi actu du foot en léger direct.....
  • : une épopée conceptuelle et définitive dans le monde de le foot
  • Contact

miuzike!

Recherche

Archives