Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 16:06
Le quotidien d'analyse politique Direct Matin daté du 27 août 2009 m'a, une fois de plus, réconcilié avec la presse gratuite.
A la page "sélection télé", au côté des indéboulonables Joséphine Ange Gardien et Louis la Brocante, nous était présentée la redif du match France - Portugal diffusée sur... Direct 8 (lien ?)

Ah ouais, France - Portugal 84 !!!! Avec Tigana, Platoche et son but en prolongo, putain.... Ah, celui de 2000 ? Grave ! Abel Xavier, l'arrêt réflexe impossible de Barthez à la 94ème minute, la mine "Olive & Tom" de Nuno Gomes, la seule passe d'Anelka en équipe de France, Zidane qui nous fait du Maradona pendant 120 minutes.... Pas celui-là non plus ? Celui de 2006 ???!!!!

Le journal nous gratifie alors de ce commentaire (texto) :

"Un match d'anthologie qui a vu les Bleus battre les coéquipiers de Cristiano Ronaldo et se qualifier pour une deuxième finale de coupe du monde"

= 5 coquilles dans le même paragraphe ! Ils ont pas de relecteur dans leur rédaction ? (que je pose un CV...)


LE JEU DES CINQ DIFFERENCES

Il fallait donc lire (ou plutôt écrire) :

"Un match de merde qui a vu la France marquer un péno foireux face aux coéquipiers de Luis Figo et ainsi remporter leur seconde Coupe du monde"

C'était pas compliqué, bordel ! Non ?

1) match d'anthologie : Citez moi UN match d'anthologie qui s'est fini sur un 1-0, but sur penalty...... un seul ! Match crispant, défensif, rugueux, concours de plongeons (au passage, je suis fan de l'expression espagnole "piscinazo"). Il est vrai que la partie avait été rendue difficile par le contexte : accumulation de cartons jaunes, donc de suspensions potentielles pour les deux équipes, qui ont donc souhaité se départager proprement, sans jouer au foot, une micro "gigite" au ventre... l'échec

2) les bleus : ... qui jouaient en blanc, comme lors des tours précédents... no comment

3) battre : cf point numéro 1. On "bat" une équipe 3-0, on "gagne" en faisant le minimum... on "bat" à plate couture son adversaire, on "gagne" à pas être connu... Comme le dit si bien Philippe Delerm ...... non, en fait, laissez tomber...

4) coéquipiers de Cristiano Ronaldo : les Bleus 98 étaient-ils les coéquipiers de Bernard Diomède ? A plus forte raison, quand un joueur perce par la suite, on ne peut pas lui donner la paternité de son équipe. Cristiano Ronaldo était objectivement une grosse danseuse de merde qui simulait plus que toutes ses conquêtes (féminines) réunies. Il n'avait aucun impact sur le jeu, faisait sa pucelle, n'aidait pas sa sélection....... enfin, comme maintenant quoi. Et pendant ce temps-là, en pré-retraite, Luis Figo tenait l'équipe tout seul, et on devait obligatoirement penser à lui (voire à Deco )

5) se qualifier pour une deuxième finale : à quoi bon raconter que la France s'est qualifiée pour la finale d'un tournoi qu'elle a, in fine, remporté ? Donc, si j'ai bien compris, le soir d'une redif d'un 8ème de finale, on va dire "l'équipe qui est allée en quart", même si elle a atteint la finale ? Ridicule...


En clair, je mets un bon 6 sur 20, c'est vraiment pas brillant, les kids !

Partager cet article

Repost 0
Published by Billy Montoya - dans Analyse à froid
commenter cet article

commentaires

Noux...

  • : FOOTU : la quasi actu du foot en léger direct.....
  • FOOTU : la quasi actu du foot en léger direct.....
  • : une épopée conceptuelle et définitive dans le monde de le foot
  • Contact

miuzike!

Recherche

Archives